Bilan lipidique تحليل الدسم

Qu’est-ce qu’un bilan lipidique ?

Le bilan lipidique permet de mesurer les différents composants lipidiques présents dans le sang afin d’évaluer les risques athérogènes d’un patient pour prendre des mesures préventives (habitudes alimentaires, hygiène de vie) ou thérapeutiques adaptées. Selon les cas, seuls quelques paramètres ou l’ensemble pourront être effectués. Ce bilan s’analyse sur une longue période à travers plusieurs mesures pour évaluer le risque cardiovasculaire.

Les lipides sont utiles et indispensables pour l’organisme mais certains comme le cholestérol et les triglycérides qui peuvent, lorsqu’ils sont en excès, se déposer sur les parois des artères et être à l’origine d’athérome qui peuvent obstruer l’artère. En fonction de la localisation, l’athérosclérose peut conduire à des angines de poitrine (angor), des infarctus du myocarde, des artérites (artériopathies), des accidents vasculaires cérébraux (AVC)… Compte-tenu du terrible bilan de ces maladies cardiovasculaires, la meilleure arme reste la prévention.

Pourquoi prescrire un bilan lipidique ?

Le bilan lipidique permet de contrôler différents éléments lipidiques dans le sang d’un patient pour évaluer son risque de développer des plaques d’athéromes. En fonction des résultats, le médecin pourra prescrire un traitement préventif ou thérapeutique.

Un bilan lipidique est recommandé au moins une fois par an pour les patients diabétiques, car ces anomalies peuvent passer longtemps inaperçues.

Cet examen n’est pas motivé par l’apparition d’un symptôme, mais le bilan lipidique (ou exploration d’une anomalie lipidique EAL) fait partie d’une surveillance régulière. En cas d’anomalie, votre médecin pourra vous conseiller les mesures à suivre : activité physique régulière, alimentation équilibrée, voire un traitement médicamenteux.

Comment est dosé un bilan lipidique ?

Le bilan lipidique se base sur un prélèvement de sang veineux (en général au pli du coude) avec un garrot enlevé rapidement. Le tube de prélèvement peut éventuellement contenir un anticoagulant.

COMMENT SE PRÉPARER

Il est recommandé d’être à jeun depuis au moins 12 heures. IL est recommandé de ne pas changer ses habitudes alimentaires dans les 3 semaines précédant le prélèvement, tout comme il faut éviter l’alcool, le tabagisme ou une activité physique très intense pendant les 72 heures avant le prélèvement. Vous devez également indiquer d’éventuels traitements en cours. De nombreux traitements peuvent affecter les résultats du bilan lipidique.

Source: doctissimo