La lipase est une enzyme digestive secrétée par le pancréas. Une grande quantité de lipase dans le sang est associée à une inflammation pancréatique. Le point sur la préparation à cette analyse, le délai et l'interprétation des résultats.

Pourquoi prescrire un dosage de la lipase ?

Un dosage de la lipase peut être prescrit en cas de douleurs abdominales associées à de la fièvre, une perte d’appétit ou des nausées. Ces symptômes pourraient être le signe d’une pancréatite et cet examen permet au médecin de la diagnostiquer.

Dosage sanguin de la lipase : lipase sanguine ou lipasémie

Résultats normaux (lipase sanguine, la norme)

Dosage sanguin : < 190 U /l ou 60 U/l selon le réactif
(valeurs plus basses si le dosage est réalisé à 30°C)

Dosage urinaire de la lipase : lipase urinaire ou lipasurie

Résultats normaux (lipase urinaire, la norme)

Dosage urinaire : < 1 U/24 heures

Taux de lipase élevé

TAUX DE LIPASE ÉLEVÉ DANS LE SANG (LIPASÉMIE ÉLEVÉE)

Un taux de lipase élevé dans le sang peut être le signe :

  • D’une pancréatite aiguë : l’augmentation est parallèle à celle de l’amylsase (enzyme qui permet la digestion de l’amidon et des sucres lents), mais restant plus durable ;
  • D’une pancréatite chronique ;
  • D’un carcinome pancréatique (tumeur maligne au niveau du pancréas) ;
  • D’une lithiase pancréatique (présence de calculs dans les canaux pancréatiques) ;
  • D’une complication de la pancréatite aiguë : pseudokystes, pleurésies, troubles hépato-biliaires, infarctus mésentérique (nécrose des cellules de l’enveloppe qui entoure l’intestin), péritonites.

TAUX DE LIPASE ÉLEVÉ DANS LES URINES (LIPASURIE ÉLEVÉE)

Un taux de lipase élevé dans les urines survient en cas d’insuffisance rénale.

Comment prendre soin de ses reins ?

Les variations des taux de lipase dans les urines dépendent du bon fonctionnement des reins. Il est donc important d'en prendre soin. Voici quelques précautions à prendre pour garder vos reins en bonne santé :

  • Eviter les régimes hyper-protéinés qui ont tendance à faire beaucoup travailler les reins ;
  • Boire beaucoup d'eau, 1,5 L par jour minimum. Elle aide les reins à éliminer les déchets. Choisir de préférence des eaux faiblement minéralisées ;
  • Surveiller son taux de sucre dans le sang. Un diabète ou même un pré-diabète sont des facteurs favorisant l'insuffisance rénale ;
  • Ne pas fumer. Le tabac accélère l'évolution des maladies rénales.

Sources : doctissimo